Archéologie

On sait depuis longtemps déjà que le terrain d'expo.02 renferme des couches archéologiques. Afin d'approfondir les connaissances archéologiques déjà établies concernant ladite aire AGGLOlac, le Service archéologique du Canton de Berne a réalisé en 2011 des fouilles de sondage de grande ampleur qui confirment la présence de vestiges préhistoriques et médiévaux.

La qualité des couches archéologiques n'est pas la même dans tous les secteurs du périmètre du projet AGGLOlac. Une expertise de la Commission fédérale des monuments historiques (CFMH) recommande donc de placer sous protection les parties essentielles des fouilles, tout en précisant qu'il est possible de construire sur les secteurs comportant des couches archéologiques. 

La Direction cantonale de l'instruction publique ainsi que les communes de Bienne et Nidau constatent qu'en ce qui concerne la protection archéologique, il est en principe possible de réaliser la vision AGGLOlac. Dans le cadre des prochaines étapes de planification, il s'agira de montrer comment une solution optimale peut être trouvée quant à la protection des couches archéologiques, au financement de fouilles dites préventives, à la faisabilité géotechnique, à la protection du paysage et enfin du point de vue de la rentabilité.